AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 You're toxic girl ❅ Maybelle

Aller en bas 
Auteur
Message
Voir le profil de l'utilisateur
Svein Nielsen
Personnel de l'école
Date d'inscription : 16/12/2018
Messages : 49
Célébrité : Skeet (lovely) Ulrich
Pseudo & crédit : karmageddon // Thinkky
Multi-compte : Nemo MacGregor
Points : 33
. ☾ . full dark // no stars
MessageSujet ☆ You're toxic girl ❅ Maybelle   
le sujet à été posté Jeu 27 Déc - 21:49

You're toxic girl
Maybelle & Svein

« Baby, can't you see , I'm calling. A guy like you should wear a warning, It's dangerous. I'm falling. There's no escape, I can't wait, I need a hit. Baby, give me it. You're dangerous, I'm loving it »
Décembre 2018

Alors que les vacances de Noël approchée à grand pas à ton plus grand désarroi, tu te lançais dans une mission risquée profitant alors de cette ambiance si chaleureuse, gerbant si tu veux mon avis, pour te faufiler dans les dortoirs du personnel. Toi aussi tu avais eu le droit à ton petit cocon, nécessaire pour les gens comme toi qui devait dormir sur leur lieux de travail. Tu avais reçu la clé de ton nouvel abri d'infortune il y avait maintenant deux ans, mais tu n'étais pas là pour gratter une petite sieste mais pour t'infiltrer dans le terrier de l'un de tes collègues. D'une louve plus précisément, elle avait su te venir en aide lors de l'un de tes retours mouvementés. Une mission qui avait mal tourné et tu revenais avec quelques côtes cassées et forcément le destin mit un professeur sur ton chemin que tu tentais furtif et discret. Et étrangement elle te fit découvrir l'un de ses talents et sans surprises tu devenais accroc. Probablement que tu étais en train de te jeter dans la gueule de l'animal mais, tu t'en fiche obsédé par ton but. En ce moment il n'y a que ton sang bouillonnant de ta colère traversant tes veines qui te préoccupent. Cette désagréable sensation que tu vas exploser, tes bras te démangent, tu as la gorge sèche et les yeux légèrement affolée. Tu fais une crie de manque, tu le savais, le placebo que tu avais utilisé pour combler le manque n'était pas si fort que ça et à force tu t'habituais au goût. Rien ne remplace l'originel.

Les anges de l'enfer m'escortent.

Une serrure forcée plus tard grâce à quelques tours de passe-passe qu'une de tes connaissances t'as apprise tu t'étais faufilé chez la jeune femme. Une paire de gants enfilés et rapidement tu cherchais ce que tu convoitais tout en prenant soin de ne rien trop déranger même si tu savais pertinemment que si tu oubliais de masquer ton odeur il ne lui suffirait que ça pour te reconnaître. Traître. Tu commences à perdre légèrement patience alors qu'en même temps ta conscience te maudit de te retrouver là tel un toxico ne sachant pas se contrôler tu en avais besoin. Terriblement. Tu traversais toutes les pièces rapidement tout en contrôlant tes pas futés lorsque soudainement tu entends des pas, te plaquant contre les paroirs des murs, tu te fais tout petit. Encore une fois tu ne cesses de te maudire de ton inconscience, dans ta caboche ça fume lorsque tu cherches une échappatoire qui serait la bien venue. Tu n'avais pas prévu que quelqu'un rentre. Pris au dépourvu tu choisis alors l'option la plus logique attendant sagement que les bruits retentissent une nouvelle fois tu sors lentement et discrètement ton couteau attaché à la ceinture en cuire accroché sur tes hanches. Plaquant la lame contre toi tu te faufiles dans les ombres priant pour ne pas te faire découvrir, avançant lentement jusqu'à la source de l'intru, c'est lorsque tu sens une silhouette non loin de toi donc tu agis rapidement. Ta main gauche attrape le poignet de la personne pour tirer son bras la rapprochant de toi tout en avançant pour la collé contre le mur. Ta main automatiquement suit le mouvement et plaque alors légèrement le couteau ornée des runes de ta famille contre le cou caramel. Caramel ? Callahan. Tu sursautes relâchant alors ta proie tout en faisant un pas en arrière, tu t'exclames vivement.

«- Bordel de merde ! Takk gud. Lâches-tu instinctivement avant de reprendre plus calmement, Désolé j'ai cru que c'était quelqu'un d'autre... Quand je suis passé dans le couloir j'ai remarqué ta porte légèrement ouverte, j'ai fait un tour pour vérifier qu'il n'y avait pas un étranger. »

Tu feins superbement une fausse surprise tandis que c'était ton plan et tes estimations te donner l'espoir, rangeant l'arme blanche à sa place tu lui esquisses un petit sourire en coin avant de revenir sur tes pas. Prenant la direction de la porte, tes yeux se perdent quelques instants dans l'intensité chocolat de ses iris, un noeud se forme dans ta gorge. Tu suffoquerais presque et pourtant tu ne le fais pas. Ça s'assèche encore plus et tu te fais violence pour ne pas hurler de frustration. Trop fier pour la supplier de quoi que ce soit. Tu te sens déjà assez honteux de la situation alors tu t'exclames comme à ton habitude nonchalamment faisant un vague signe de main.

« - Voilà. Il n'y a pas de quoi, salut ! »
(c) DΛNDELION

_________________


The kraken's call, the song of the ocean.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maybelle Callahan
Professeurs
Date d'inscription : 04/10/2018
Messages : 90
Célébrité : Zoé Kravitz.
Pseudo & crédit : Moon stone & Schizophrenic.
Multi-compte : Megan Covey.
Points : 12
. ☾ . full dark // no stars
MessageSujet ☆ Re: You're toxic girl ❅ Maybelle   
le sujet à été posté Ven 28 Déc - 16:17

You're toxic girl
Maybelle & Svein

« Baby, can't you see , I'm calling. A guy like you should wear a warning, It's dangerous. I'm falling. There's no escape, I can't wait, I need a hit. Baby, give me it. You're dangerous, I'm loving it »
Décembre 2018

J’avais passé la soirée avec Nemo dans sa cabane, à parler du bon vieux temps, des souvenirs que nous avions quand j’étais jeune et lui qui était le nouvel alpha de la meute. C’était fou de se dire qu’on se connait depuis si longtemps… Mais qu’en réalité on ne savait pas trop qui était l’un et qui était l’autre. Bref, quand je rentrai pour aller chez moi il faisait déjà nuit et le couvre-feu pour les premiers et deuxièmes cycles étaient déjà mis en place.

J’étais dans mes pensées quand je sentie une odeur qui n’était pas normal à la porte de chez moi. Il y avait quelqu’un. L’avantage quand tu étais un loup c’est que tu avais un odorat, du flair assez fort donc la moindre odeur et présence c’était facilement identifiable. J’entrée doucement chez moi, à pas de loup c’est le cas de le dire. Je me demandais qui était cette personne et qu’est-ce qu’elle pouvait faire dans mes appartements.

Je me demandais si ce n’était pas Julian éventuellement, depuis la dernière fois nous n’étions pas du tout en bon termes. Je lui avais clairement fait comprendre ma façon de penser concernant son comportement avec mes élèves, chose que je désapprouvais. Déjà que nous n’étions pas les meilleurs amis du monde, mais depuis, c’était encore pire. J’avoue que je n’avais pas à le droguer, mais il fallait qu’il comprenne ce que c’était de se faire abuser par une autre personne.

Donc il est vrai, que je me demandais s’il n’était pas venu me faire une vengeance. Il avait une très bonne vision nocturne, mais j’étais également nyctalope donc je pouvais également me repérer dans le noir. Je vis une silhouette, je me rapprochais d’elle pour lui faire savoir à qui, il avait à faire. Jusqu’à temps que je reconnu Svein, le veilleur de nuit. Mais qu’est-ce qu’il foutait là ?

Et comme si, il lisait dans mon esprit, il m’expliqua qu’il avait entendu du bruit et qu’il pensait à une intrusion chez moi et que maintenant, il devait y aller. Le problème c’est que je sentais son cœur battre plus vite, signe de mensonge d’une part et ensuite, mon odorat n’indiquait pas une autre odeur. Donc je savais bien qu’il mentait. Je croisais mes bras en le regardant commençant à s’en aller silencieusement dans un premier temps.

Voyant qu’il allait vraiment partir en me faisant croire à cette version je décidais d’intervenir « Dis-moi la vérité Svein, que fais-tu chez moi ? » Lui demandais-je sévèrement, comme si c’était un de mes élèves « Ton cœur bat plus vite et je ne sens aucune autre odeur, il n’y a que toi qui est entré » Répliquais-je en le regardant froidement et droit dans les yeux. S’il y avait bien une chose que je n’aimais pas c’était qu’on me prenne pour une conne. Nous nous connaissions depuis un moment maintenant et il devrait savoir. Toutefois je faisais attention à garder mon calme et laisser le bénéfice du doute quand même.

(c) DΛNDELION
Revenir en haut Aller en bas
 
You're toxic girl ❅ Maybelle
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pom Pom girl Skaven pour CD+ WIP Nurggle BB
» Call girl | Pride
» the it girl :)
» [Série] ♦ Lost Girl
» Vos passions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Beautiful Disaster :: Upgrade :: Bâtisse de Morphée. :: Les appartements du personnels-
Sauter vers: