AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 “You taught me how to live with you, now tell me how to live without you…” (Jordan)

Aller en bas 
Auteur
Message
Date d'inscription : 26/11/2018
Messages : 12
Célébrité : Eliza T-C
Pseudo & crédit : Farandoll, LipsLikeAMorphine pour l'avatar, Hedgekey pour la signature !
Multi-compte : Aucun
Points : 14
. ☾ . full dark // no stars
MessageSujet ☆ “You taught me how to live with you, now tell me how to live without you…” (Jordan)   
le sujet à été posté Dim 6 Jan - 14:38

“You taught me how to live with you, now tell me how to live without you…”
Jordan & Léonora
“What should I call you? A friend, a stranger, or a lover? I remember the day you laid your eyes on me the first time. There was just something unwavering about that moment. It wasn’t peaceful or absolute. It was definite. Something that was bound to happen. It was like as if our souls were waiting for us to collide. And oh we did! We collided like meteors, giving this universe a spectacular view. From an almost stranger to my skin, you became a part of me. But just like every collision, ours also had to end in destruction. From strangers to lovers and lovers to strangers again, our journey hasn’t been ordinary. Someone asked me about you today and for a moment, I didn’t know what to call you. Who are you to me now? I guess, you and I – we are just strangers with memories.”
••••

   
Léo a la curieuse impression qu’elle ne se fera jamais à sa vie ici. Tout en sachant que c’est surtout à sa nouvelle condition de garou, qu’elle a du mal à se faire. Et encore, s’il n’y avait que ça, ça pourrait aller… Mais non, il faut rajouter Jordan à l’équation, et le fait que la blonde ne sait pas ce qu’ils sont – ou pas – l’un pour l’autre. Depuis un peu plus de 3 mois, le terme « compliqué » est ce qui semble leur correspondre au mieux, au plus grand désarroi de la Cobain. L’Anglaise frissonne face au vent hivernal, qui vient la sortir de ses pensées, en ce début d’après-midi durant lequel elle a opté pour une balade dans le parc, afin de profiter de son temps libre. Même si libre, ici, elle n’a pas le sentiment de l’être réellement. Prisonnière d’une condition qu’elle n’a jamais cherché à acquérir, la voici à présent de retour à l’école (même si une école différente), afin d’apprendre à maîtriser ce changement dans sa vie. Changement qui, elle vient de l’apprendre aujourd’hui même, n’est pas le seul auquel elle devra faire face. Le verdict est tombé ce matin : la blonde est enceinte. De bientôt 4 mois. Et elle n’a rien vu venir. Elle ne comprend pas comment cela est possible, ce qui justifie ce « blocage ». Certes, elle a été préoccupée à cause de son boulot, puis à cause de la distance qui mettait Jordan entre eux, et après ça, avec le fait d’être soudainement basculée dans le monde surnaturel. Mais il doit y avoir d’autres raisons, n’est-ce pas ?

Secouant la tête, elle renoue correctement son écharpe autour de son cou, n’arrêtant sa balade qu’en arrivant vers un banc. Prenant place sur ce dernier, elle observe les environs, perdue dans ses pensées. Elle ne sait que faire, de cette grossesse imprévue. Elle ne peut oublier qu’elle est à présent un garou, et ça, ça change pas mal de choses. D’autant plus qu’elle ne contrôle pas encore tout à fait sa lycanthropie, et n’a, de fait, pas envie d’imposer cela à un enfant. De plus, Jordan et elle ne se sont pas réellement reparlé, depuis qu’il l’a mordu… Un sourire, tristement ironique, se profile sur ses lèvres, tandis qu’elle ne peut s’empêcher de penser qu’elle ne se voyait pas mère célibataire, et encore moins mère louve-garou célibataire. Bien que pour ce dernier point, ça ne lui avait jamais effleuré l’esprit, pour elle, ça n’était que des histoires, tout ce qui touchait au surnaturel. Coudes en appui sur les genoux, elle se prend la tête entre les mains, sentant poindre un mal de crâne. Elle reste ainsi quelques minutes, tâchant de réfléchir à ce qu’il convient de faire. Prendre le risque de garder ce gosse et de l’élever seule malgré les risques pouvant découler d’une lycanthropie non-maîtrisée ? Essayer d’arranger les choses avec le Fuller pour offrir un foyer aussi décent que possible à ce gosse, qui se retrouvera avec des parents lupins ? Avorter et mettre un terme à une grossesse qui n’a pas été désirée ? Tâcher de faire adopter ce gosse ? Mais, ce mioche, il sera simplement humain, ou la transformation de Léo en louve-garou, aura-t-elle eu pour effet de le transformer aussi ? Beaucoup trop de question, pour trop peu de réponses, et un mal de crâne qui enfle. L’actrice pousse un nouveau soupir, sortant sa tête d’entre ses mains. Pour pousser un autre soupir, en remarquant, à quelques pas seulement d’elle, la présence de Jordan. Elle ne sait pas si elle éprouve de la colère de le voir non loin d’elle (alors qu’il l’a repoussé un moment pour finalement la mordre), des regrets face au fait qu’ils ne se soient pas parlé (à moins d’y être obligés !), ou une indicible amertume face à une histoire qui n’a pas eu réellement de fin, mais qui ne s’est pas poursuivie pour autant. C’est sans doute un mélange de tout cela, qu’elle éprouve, avec d’autres émotions sur lesquelles elle ne parvient pas à mettre un nom, avec, en arrière-plan, la certitude que le brun lui manque. Mais c’est trop lointain, ça, et la blonde, de toute façon, a trop été blessée ces derniers mois, pour l’avouer devant le principal concerné. C’est bien pour cela que ses sourcils se froncent, teinté d’une colère qu’elle ne cherche pas à refouler, lorsque l’Américain s’approche de sa direction. « Ce parc est grand, alors s’il te plaît, va voir ailleurs, évite de pourrir mon environnement, merci bien ! », crache-t-elle avec véhémence, ne se sentant pas du tout le courage de lui faire face, mais ne se sentant pas en mesure de prendre des gants pour qu’il lui fiche la paix. Il faut dire que les rares fois où ils se sont croisés, ils n’ont eu de cesse de se crier dessus, de se balancer de sacrés horreurs, et aujourd’hui, la blonde a envie de tout, sauf de ça. Mais ça, c’est sans compter sur ses hormones. Et sur son caractère, qui s’est empiré, depuis qu’elle est une garou… Même si elle en souffre, d'accentuer ce gouffre entre eux deux, car elle a beau lui cracher son venin au visage, elle reste toujours amoureuse de lui. Et ça contribue à la foutre en rogne, ça...

   ••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Date d'inscription : 27/11/2018
Messages : 9
Célébrité : Bob Morley
Pseudo & crédit : /
Multi-compte : Aucun
Points : 11
. ☾ . full dark // no stars
MessageSujet ☆ Re: “You taught me how to live with you, now tell me how to live without you…” (Jordan)   
le sujet à été posté Ven 18 Jan - 0:00

“You taught me how to live with you, now tell me how to live without you…”
Jordan & Léonora
“What should I call you? A friend, a stranger, or a lover? I remember the day you laid your eyes on me the first time. There was just something unwavering about that moment. It wasn’t peaceful or absolute. It was definite. Something that was bound to happen. It was like as if our souls were waiting for us to collide. And oh we did! We collided like meteors, giving this universe a spectacular view. From an almost stranger to my skin, you became a part of me. But just like every collision, ours also had to end in destruction. From strangers to lovers and lovers to strangers again, our journey hasn’t been ordinary. Someone asked me about you today and for a moment, I didn’t know what to call you. Who are you to me now? I guess, you and I – we are just strangers with memories.”
••••

   
Jordan vivait mal sa condition de loup-garou. Pire, il en était écoeuré. Et dire qu'il va devoir vivre avec ce fardeau jusqu'à son dernier souffle... " Rha ! " s'agace-t-il, en shoutant dans un cailloux qui n'avait strictement rien demandé, et surtout pas de se prendre un rageux coup de pied dans le derrière. Mais tout ce à quoi pouvait penser Jordan l'empêchait de se comporter plus dignement. S'il pouvait seulement remonter le temps à cette fameuse soirée où il s'est fait mordre... S'il pouvait fuir ce monstre aux dents tranchantes et aiguisées comme des lames de rasoir et sauver son humanité, tout serait différent. Léo aussi serait différente... C'est sans doute le pire dans toute cette histoire. Que lui soit d'ores et déjà maudit, c'est une chose. Mais qu'il ait ruiné la vie de la femme qu'il aimait, c'était insupportable pour sa conscience. Il lui avait gâché son avenir, sa carrière, tous les espoirs qu'elle avait pu fondre pour sa vie future. Car, il était sûr que jamais elle n'aurait souhaité se transformer en vilaine bête pleine de poils, assoiffée de sang, dès les premières lueurs de pleine lune. Et pourtant, c'était ce cadeau empoisonné qu'il lui avait octroyé quelques mois auparavant. Il avait échoué à la protéger, dès la première pleine lune. C'était lamentable. Et depuis, ils ne cessaient plus de se balancer des monstruosités à la gueule, dès qu'ils avaient le malheur d'entrer dans le champ visuel de l'autre. C'était plus fort qu'eux. Leur tempérament déjà explosif s'était exacerbé avec la malédiction. Et Jo était loin de s'imaginer à quel point la situation était encore plus complexe pour la blonde. Il était à 2000 kilomètres d'imaginer qu'elle puisse être enceinte de leur louveteau. Néanmoins, à présent qu'ils étudiaient dans la même école pour contrôler leur ADN lupin, peut-être qu'ils devraient essayer de recoller les morceaux... Ou d'au moins discuter ensemble. Jo n'a cessé de l'observer durant l'un des cours en amphi. Elle était belle quand même sa Léo. La plus belle de toutes. Peut-être que c'était purement animal, purement dû à son instinct de loup, mais Léo était son territoire, et dès qu'une créature de type masculine s'approchait de trop près, il ne pouvait guère s'empêcher de grogner. C'est moche la possessivité, pire, la territorialité, mais c'est ainsi. Le cours se termine, l'actrice se tire avec ses affaires, direction le parc. Et le brun, décidant sur un coup de tête qu'il en avait assez de cette situation, se décide à la suivre. Ce qu'elle devine aisément. « Ce parc est grand, alors s’il te plaît, va voir ailleurs, évite de pourrir mon environnement, merci bien ! » elle peste, elle le repousse. Mais Jo ne compte pas se laisser faire sans protester. " Non. " riposte-t-il, le ton rageux et véhément, avec plus d'autorité qu'il aurait pensé détenir. Son regard de glace se confronte à celui de la blonde. Si elle veut qu'il se casse, elle va vraiment devoir y mettre du sien. Car Jo refuse de laisser sa femme de côté et leur relation se ternir encore plus. " Je veux qu'on parle. J'en ai marre qu'on se crie dessus dès qu'on se voit. On n'a plus 10 ans. " là encore, c'est ce qu'ils font : se déchirer sans penser aux conséquences sur leur mental.  " Alors, que tu le veuilles ou non, tu vas me suivre. " clairement, c'est un ordre, et c'est sans appel : elle doit se laisser guider. " Ne m'oblige pas à me transformer, Léo. " il ne peut pas le faire sur commande, cela demande des années de pratique. Mais peut-être que la jeune femme l'ignore. Ils n'en ont pas parlé de cela d'ailleurs : du fait qu'il l'a transformée, et ce qu'ils ressentent tous les deux. Préférant couler sous la force des non-dits et de leur rancoeur. Et pourtant, il y a encore tant d'amour entre eux. C'est d'ailleurs leurs sentiments qui rendent la situation si douloureuse. S'ils s'en foutaient, tout serait plus simple. Bien plus simple. Mais ce n'est pas le cas. Jo ne quitte pas Léo du regard, et comme pour prouver son sérieux, et son envie d'arranger les choses, il l'attrape, et l'attire dans ses bras, pour l'embrasser furieusement. Oui, cela faisait des mois qu'il n'avait pas pu goûter à ses lèvres divines, presque moulées pour les siennes. Alors, une petite dose, pour un drogué comme lui, c'était tout ce dont il avait besoin pour être vraiment prêt à affronter la conversation qui va suivre.

   ••••

by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
 
“You taught me how to live with you, now tell me how to live without you…” (Jordan)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Live Hattrick saison 46
» live de la 6eme journée contre le LR
» Votre Nabz compatible Live Messenger
» Live Hattrick saisons 47-48
» 26/06 Tournoi Live LoL 3 vs 3 @Outpost Bruxelles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Beautiful Disaster :: Upgrade :: Jardin d'Arthémis :: Parcs-
Sauter vers: